environner

environner

environner [ ɑ̃virɔne ] v. tr. <conjug. : 1>
XII e au p. p.; de environ
1(XIVe) Faire le tour de; mettre autour de. enceindre, enclore, entourer. Des remparts environnent la ville.
2Être autour de, dans les environs de. Les coteaux, les montagnes qui environnent la ville. « Un grand chêne dans une forêt élève ses branches épaisses au-dessus de tous les arbres qui l'environnent » (Fénelon).
3(XVIe) (Personnes) Vieilli Vivre habituellement auprès de (qqn). « Des hommes artificieux et intéressés les environnent » (Fénelon). Mod. (pronom. ou pass.) S'environner d'amis, être environné d'amis. s'entourer.
4(XIVe) Vx Se mettre, se porter autour de (qqn, qqch.). Les soldats environnèrent la ville. cerner, encercler. Mod. (pass.) « Raphaël marchait environné de ses élèves, escorté des cardinaux et des princes » (Chateaubriand).
5Fig. et littér. Les dangers l'environnent de toutes parts. assaillir. « Son souci m'environne » (Colette).
⊗ CONTR. Dégager; abandonner, délaisser, 1. écarter.

environner verbe transitif (de environ) Disposer, placer des choses autour d'un lieu : On a environné la ville de grands parcs. Être placé tout autour de quelque chose : La ville est environnée de remparts. Constituer l'environnement de quelqu'un : Il regardait tous ces livres qui l'environnaient. Littéraire. Se placer sur la route de quelqu'un, l'assaillir : Les périls qui nous environnent.environner (synonymes) verbe transitif (de environ) Disposer, placer des choses autour d'un lieu
Synonymes :
Être placé tout autour de quelque chose
Synonymes :

environner
v. tr. Entourer, être aux environs de. Les forêts qui environnent le château.
|| Fig. Les courtisans qui environnaient le roi.

⇒ENVIRONNER, verbe trans.
A.— Être, se mettre aux environs, autour de.
1. [Le suj. désigne une chose] Être aux environs, autour de.
a) [Le compl. d'obj. désigne une chose]
[Le suj. et le compl. d'obj. désignent une chose concr., une étendue] Parc environnant un château :
1. ... on arrache les feuilles qui l'environnent [le raisin] pour qu'il puise à même à la flamme d'août, on l'isole dans sa sphère, comme un dieu.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 113.
Environné de. Un grand terrain rocailleux environné de murs (BALZAC, Méd. camp., 1833, p. 274). Le lit à quenouilles, environné d'un balustre (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 35).
[Le suj. et le compl. d'obj. désignent une chose abstr., une manifestation de l'activité, de l'esprit hum.] L'incroyable indifférence qui environne ces temps-ci la révision de l'affaire Dreyfus (RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 153). Je m'accoutumai bientôt au mystère qui environnait mon étrange félicité (MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p. 94) :
2. Vous savez, Monsieur le Baron, combien je vous suis dévoué, et tout le plaisir que j'aurai un jour à voir les prospérités qui doivent, tôt ou tard, environner vos services et vos talents.
CHATEAUBRIAND, Corresp., t. 2, 1789-1824, p. 82.
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
[Le suj. désigne une chose concr.] Toujours ce qui vous environne menacé d'être saisi à l'improviste, mis sous scellés et perdu à jamais (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 1002) :
3. ... je me trouve dans la philosophie comme un barbare dans une Athènes où il sait bien que des objets très précieux l'environnement, et que tout ce qu'il voit est respectable; mais au sein de laquelle il se trouble, il éprouve de l'ennui...
VALÉRY, Variété II, 1929, p. 17.
[Le suj. désigne un phénomène perceptible par les sens] Ah! mon Dieu! je n'y vois plus clair! Que signifient ces ténèbres qui soudain m'environnent? (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, II, 10, p. 53). Indifférent à tout, sauf à sa douleur... Mais le brouhaha qui l'environne lui fait rouvrir les yeux (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 735).
[Le suj. désigne une chose abstr., une manifestation de l'activité, de l'esprit hum.] Être environné d'affection :
4. Je voudrais que tu fusses témoin de la gloire et de l'estime qui environnent ici mon fils, entre tous les anciens soldats de l'Empereur exilés de France à la suite des derniers événements.
ADAM, L'Enfant d'Austerlitz, 1902, p. 430.
2. [Le suj. désigne une pers.] Être, se mettre aux environs de, autour de.
a) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr., une étendue] Les riches environnent Paris comme une circonvallation de fumier autour d'une porcherie monstrueuse (BLOY, Journal, 1898, p. 282) :
5. Charles d'Este revint à Paris (...). Les marmitons de ses cuisines, les galopins, les grooms, les cochers, quittèrent tout, à son arrivée, pour environner son landau, et pousser force vivat.
BOURGES, Le Crépuscule des dieux, 1884, p. 262.
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] :
6. ... [un concurrent d'une course de chevaux] ralentit, éteint l'allure, passe au pas; il fait halte. On arrive petit à petit; on l'environne. Une houle d'hommes et d'animaux bat le léger véhicule.
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1928, p. 66.
Environné de. Le sultan environné de son escorte (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 967).
En partic., vieilli. [Dans un cont. milit.] Encercler. Sur quarante-quatre mille hommes, onze mille furent environnés et pris, vingt mille se firent tuer (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 92) :
7. Les troupes prussiennes ne se rendirent que lorsqu'elles furent complètement environnées par un nombre infiniment supérieur.
J. DE MAISTRE, Corresp., 1806-07, p. 239.
P. ext., vieilli. Constituer l'entourage de quelqu'un :
8. Vous êtes intimidante, Athéna! (...) vous n'avez que du génie. C'est une vertu terrible pour ceux qui vous environnent. Ils ne peuvent quand même point passer leur vie à genoux.
DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Cécile parmi nous, 1938, p. 131.
B.— [Avec un compl. second.; le suj. désigne une pers.] Mettre quelque chose ou quelqu'un aux environs, autour de quelque chose ou de quelqu'un en vue de le protéger, de l'aider, de l'investir, etc.
1. [Le compl. d'obj. et le compl. second. désignent une chose]
a) [Le compl. d'obj. et le compl. second. désignent une chose concr., une étendue] Environner une place forte de fossés (Ac.). Quand le faisan est cuit, servez-le couché avec grâce sur sa rôtie; environnez-le d'oranges amères (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p. 347). Le saint des saints dont Moïse environna l'arche dans le désert (LENOIR, Archit. monast., 1852, p. 199).
b) [Le compl. d'obj. et le compl. second. désignent une manifestation de l'activité, de l'esprit hum.] :
9. C'est ce texte [des Pensées de Pascal] qu'un jeune professeur très-distingué, M. Havet, vient de publier à son tour, en l'environnant de tous les secours nécessaires, explications, rapprochements, commentaires...
SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 5, 1851-62, p. 525.
2. [Le compl. d'obj. désigne une pers.]
a) Rare. [Le compl. second. désigne une chose concr.] Surveillez tout ce qui vous entoure; examinez les objets dont on vous environne (DUMAS père, Fille du régent, 1846, I, 13, p. 180) :
10. Il [Ordener] serrait doucement son Ethel sur sa poitrine, et les forces réunies de la terre et de l'enfer n'eussent pu en ce moment dénouer les deux bras dont il l'environnait.
HUGO, Han d'Islande, 1823, p. 494.
b) [Le compl. second. désigne une manifestation de l'esprit hum.] Fénelon (...) ne cessait de le suivre [le duc de Bourgogne] de l'œil et de l'environner de conseils (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 2, 1863-69, p. 135). Tout le pays l'environnait de respect et d'affection (PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1932, p. 170) :
11. J'ai connu des hommes (...) [qui] aimaient mieux cacher que répandre leurs livres préférés, et les traitaient (...) comme les sages maris d'Orient leurs épouses, qu'ils environnent de secret.
VALÉRY, Variété III, 1936, p. 43.
Emploi pronom. réfl. Lorsqu'il faisoit (...) certaines expériences de chimie, il croyoit devoir s'environner de saintes précautions (J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., t. 2, 1821, p. 255). Le marlou d'il y a vingt ans s'environnait d'une clandestinité suffisante en disant le « Sébasto » pour le boulevard Sébastopol (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 118).
c) P. ext., vieilli. [Le compl. second. désigne un ensemble de pers.] Faire vivre dans l'entourage de quelqu'un :
12. Je ne chercherai plus à éclairer ce qui vous entoure. J'ai voulu, connaissant la faiblesse de votre caractère, vous environner de gens qui vous fissent sentir qu'il était mal à vous de me perdre.
STAËL, Lettres inédites à L. de Narbonne, 1794, p. 262.
Emploi pronom. réfl. Tu reviens de la cour, Alfred... On m'y soupçonne... De mes vils ennemis Ferdinand s'environne... Par mes persécuteurs il se laisse abuser (CONSTANT, Wallstein, 1809, I, 5, p. 22).
Prononc. et Orth. :[], (j')environne []. Enq. : // (il) environne. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1165 part. passé « disposé en cercle » (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 22413); ca 1265 « entourer, enclore » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. P. Chabaille, 112). Dénominatif de environ. Fréq. abs. littér. :1 689. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 860, b) 1 206; XXe s. : a) 1 095, b) 875. Bbg. GIRAUD (J.), PAMART (P.), RIVERAIN (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, p. 442.

environner [ɑ̃viʀɔne] v. tr.
ÉTYM. V. 1265, « entourer, enclore », sens 1., b.; p. p., v. 1165; de environ.
1 a (XIVe). Faire le tour de; mettre autour de. Entourer, enceindre, enclore, enfermer. Vx. || Environner une ville de remparts.Des remparts environnent la ville.
Mod. (Passif). || Arène (cit. 7) environnée de grillage.
1 La maison du seigneur, seule un peu plus ornée,
Se présente au dehors de murs environnée.
Boileau, Épîtres, VI.
b Vx. || Environner qqn de qqch. Entourer.
2 (Sujet n. de chose). Être autour de (qqch., qqn), être dans les environs de (un lieu). || Les coteaux, les montagnes qui environnent la ville. Couronner. || Océans qui environnent la terre. || Les monuments anciens dont on est environné (→ Attractif, cit. 5).
2 (…) un grand chêne dans une forêt élève ses branches épaisses au-dessus de tous les arbres qui l'environnent.
Fénelon, Télémaque, I.
Fluide qui environne un corps (→ Atmosphère, cit. 21). || L'ambiance, l'atmosphère dont il est environné.
3 (XVIe). Vieilli. (Sujet n. de personne). Vivre habituellement auprès de (qqn). Entourer. || Il est estimé de ceux qui l'environnent (→ Artificieux, cit. 4).
Mod. (Pron. ou passif). || S'environner d'amis fidèles.Être environné de gens méprisables (→ Défiant, cit. 1).
3 Abraham était environné d'idolâtres, quand Dieu lui a fait connaître le mystère du Messie, qu'il a salué de loin.
Pascal, Pensées, IX, 613.
4 Souvent on ne peut voir la vérité par ses propres yeux : on est environné de gens qui l'empêchent d'arriver jusqu'à celui qui commande (…)
Fénelon, Télémaque, II.
4 (XIVe). Vx. Se mettre, se porter autour de (qqn, qqch.). || Les soldats environnèrent la ville. Cerner, encercler, envelopper; → Développer, cit. 2. || Les gardes l'environnèrent. Encadrer; Assurer, cit. 46.(Passif et p. p.). || Il marchait, environné de soldats en armes.
5 Raphaël marchait environné de ses élèves, escorté des cardinaux et des princes, comme un sénateur de l'ancienne Rome suivi et devancé de ses clients.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 20.
5 Fig. Littér. || Les dangers l'environnent de toutes parts. Assaillir. || Ceux qu'environne un vain luxe (→ Donner, cit. 3). || L'éclat, la gloire qui l'environne (→ Art, cit. 71; brillant, cit. 30).Pron. || Chercher à s'environner d'illusions (→ Complaisamment, cit.).
6 Ni la douceur qui avec elle est née,
Ni les vertus qui l'ont environnée (…)
Clément Marot, Chants divers, XXII, « À la reine de Navarre ».
7 (…) le passé est environné d'une vapeur à travers laquelle les objets prennent une teinte agréable et souvent trompeuse.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 284.
8 (…) car c'est par le rêve que l'homme communique avec le monde ténébreux dont il est environné.
Baudelaire, les Paradis artificiels, « Mangeur d'opium », VI.
9 (…) son dos me guette, sa nuque m'écoute, son souci m'environne.
Colette, l'Étoile Vesper, p. 157.
CONTR. Dégager. — Abandonner, délaisser. — Écarter.
DÉR. Environnant, environnement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • environner — Environner, actif. acut. Circundare, Circunfundere, Circunsistere. Environner un arbre de cordes, Cludere arborem funibus. Environner et enserrer aucun, Aliquem circuncludere. Environner et assaillir une armée de toutes pars, Carpere agmen.… …   Thresor de la langue françoyse

  • environner — Environner. v. act. Entourer, estre autour de quelque chose ou de quelqu un. Environner une ville de fossez, de murailles. les ennemis environnoient la place. le Prevost, & les archers avoient environné sa maison. les Gardes, les Gentilshommes… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • environner — (an vi ro né) v. a. 1°   Mettre autour. Environner une ville de fossés, de murailles. 2°   Être autour. •   Il enleva ce fameux cercle d or qui environnait le tombeau du roi Osymandias, lequel avait 365 coudées de circuit, et représentait tous… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENVIRONNER — v. a. Mettre une chose autour d une autre, entourer, enfermer. Environner une ville de fossés, de murailles.   Il signifie aussi, Être ou se mettre autour de quelqu un, de quelque chose. Les ennemis environnaient la place. Lès gendarmes avaient… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENVIRONNER — v. tr. Entourer sur une large surface. La ville était environnée de jardins et de bosquets charmants. Environner une place forte de fossés. Il signifie aussi être ou se mettre autour de quelqu’un, de quelque chose. Les gendarmes avaient environné …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • environner — vt. , entourer : êtorâ (Albanais.001) ; anvironâ (Saxel), êvironâ (001), êverondâ (Chambéry) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'environner — ● s environner verbe pronominal être environné verbe passif Choisir des personnes ou des choses pour les avoir autour de soi : Être environné de gens agréables …   Encyclopédie Universelle

  • ENVIRONNEMENT — Pris au sens étymologique, le mot «écologie» signifie «science des habitats» et concerne, dans le mode de vie des animaux, l’ensemble des relations qu’ils entretiennent avec le milieu dans lequel ils se trouvent. Cette acception est très vite… …   Encyclopédie Universelle

  • envelopper — [ ɑ̃v(ə)lɔpe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1080; envolopet 980; de l a. fr. voloper « envelopper », probablt du lat. pop. °faluppa;cf. a. fr. filope « frange », fr. mod. friper, flapi, etc. 1 ♦ Entourer d une chose souple qui couvre de tous… …   Encyclopédie Universelle

  • entourer — [ ɑ̃ture ] v. tr. <conjug. : 1> • 1538; de entour 1 ♦ Garnir (une chose) de qqch. qui en fait le tour, mettre autour de. Entourer une ville de murailles. ⇒ ceindre, enceindre . Entourer d une clôture (⇒ clore, clôturer, enclore) , d un mur… …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»